Bonjour à tous, mes amis…

Je voulais vous faire partager cette belle histoire, où je pense que beaucoup de Fibro se reconnaîtront.

Mais à travers ma lettre, je voulais vous dire et vous envoyez un message d’espoir. Mon ancienne chef de service est une grande Dame…

Et même si beaucoup du commun des mortels, ne comprennent pas, vous rejettent, famille, amis ou autres.

Demain, il suffit qu’une seule personne qui n’avait pas compris il y a plus de 15 ans votre souffrance, vous donne la main aujourd’hui…vous donne des larmes d’espoir, pour les autres…

 

Tendresse flore.

 

Mes amis,

Excusez-moi, pour ce petit silence….mais dans la souffrance, je préfère la solitude car je ne partage pas mes maux…mais vous restez mes petites lumières…

Je vais vous raconter une belle histoire, qui en aura fait pleurer plus d’un depuis notre journée mondiale. Mais elle en vaut la peine…elle me tient au corps et au cœur.

Une jeune femme travaillant aux services sociaux il y a de cela, plus de 15 ans. Comme elle était fière et heureuse de servir, de s’investir, de donner sans retour car elle estimait que non seulement c’était son travail, mais bien au-delà de cela, c’était un devoir que de tendre la main afin d’aider au mieux, car elle était mieux lotie de ce qu’elle pouvait entendre, voir, la souffrance rencontrée par certaines personnes désespérées parfois….elle rencontra des personnes de toutes couleurs, de tous âges…où elle se donna s’en compter pour leur apporter son aide, des solutions, des sourires…petite histoire parmi tant d’autres elle prit toute une famille défavorisée dans sa voiture car ils n’avaient pas de véhicule pour les cadeaux et les courses de Noël…où elle rentra  très très tard ce soir-là chez elle la veille de Noël, mais tellement heureuse d’avoir pu apporter pour cette petite famille où la petite fille avait été brûlée sur presque tout le corps par l’incendie de leur cabane, avec une bougie et la petite n’avait pas pu sortir. Les parents souhaitaient que la jeune femme soit témoin de leur mariage.

Dans une maison de retraite, elle faisait danser ses petits vieux, qu’elle adorait, elle avait même offert une Sainte Vierge phosphorescente qu’elle avait fait bénir, à une petite dame qui perdait la tête  mais qui n’aimait pas le noir…bref que de merveilleux souvenirs, merci à eux tous….

Malgré sa souffrance physique, ses douleurs, elle se devait d’avancer pour sa petite fille et elle les camouflait derrière un sourire presque angélique.

Et puis un jour, le sourire ne suffit plus, on n’a beau avoir le mental, le physique nous rappelle à l’ordre et tout lâche…alors les pompiers viendront la chercher deux fois sur civière sur son lieu de travail, hurlant de douleur, paralysée nette comme foudroyée. Elle fut piquée de calmants, d’antalgiques, d’anti-inflammatoires lourds et reconduite au lit.

Devant les yeux de son père, impuissant. Elle fut hospitalisée maintes et maintes fois dans différents services, charcutée, shootée à coup de morphine jusqu’à 60mg par jour et des dosages de Durogésic pour un gabarit de 90KG alors qu’elle n’en faisait que 45 !

Mais je vais vous avouer quelque chose, dans les yeux de détresse, de désespoir de son père, elle lui dit : «  souris papa, je préfère être 1000 fois à ma place qu’à la tienne, comme tu dois te sentir impuissant, de ne pouvoir rien faire cela doit être terrible de voir son enfant comme ça… C’est pour cela que je préfère ma place à la tienne, car voir les gens que j’aime souffrir et ne pouvoir rien faire je ne pourrai pas le supporter ». Et son père dit : «  si on me permettait de mourir demain j’aimerai emmener ton mal avec moi, même une partie pour te soulager, et  si je devais aller te récupérer même en enfer je le ferai…Il savait qu’elle ne simulait pas, elle n’est pas de tempérament douillet et si elle pousse les choses jusqu’au bout c’est qu’elle veut savoir, fatiguée qu’on la prenne pour une menteuse ou autre, c’est mal me connaitre et on n’a pas le droit de juger !!!

Ça vous parle d’être allongée sur une table d’opération sur le côté, plus de 4 heures de boucherie, non endormie et où 11 aiguilles de péridurale la transpercèrent par la hanche jusqu’au rachis lombaire ?…malaise oblige de douleur, mais elle reprit vite fait ses esprits et dit au chirurgien, de finir son travail car elle ne reviendrait pas demain, il se devait de terminer en une seule fois.

Pratiquement personne ne viendra la voir chez elle ou à l’hosto….

Enfermée dans un corps de plus de 90 ans qui lui semble étranger, alors qu’elle n’en n’avait que 27. Son père dû lui changer le bassin car elle ne pouvait plus avancer, condamnée à être clouée au lit par obligation, malheureuse de voir son père changer ses draps car nous restons humains et non des machines, vous imaginez ce que nous pouvons ressentir à cette âge-là ???

Combien, elle s’est sentie seule, abandonnée, désarmée, ne sachant comment expliquer un mal qui la rongeait de l’intérieur, dont elle souffrait, mais où personne ne pouvait le voir et donc la comprendre.

Son père mourut il y a 10 ans et elle éleva seule ses 2 enfants afin qu’ils ne manquent de rien, elle se débarrassa de tout ce qui pouvait être vendu, meubles, bijoux de famille….vous n’imaginez pas ce qu’une maman est capable de faire pour les siens…elle appela même ses anciennes collègues qui n’ont pas bougé, les assistantes sociales idem aucune aides de nos droits et je ne demande pas l’aumône…ça aussi ça fatigue le cerveau. Mais en étant de l’autre côté je me suis souvent dit que j’avais été contente de bien faire mon travail….et aujourd’hui je suis moi-même dans la merde depuis X années et rien ne change, si je la connais bien, même très bien ma compagne aujourd’hui….

Mais ce qui est capital, c’est que la jeune femme  ne se découragea jamais face à la méchanceté, à l’injustice, aux regards cruels des autres, aux paroles blessantes, tuantes de certaines du genre « elle est pas si malade que ça celle-là, t’as vu sa gueule qu’elle a ?, où elle est pas si handicapée que ça elle a eu 2 gosses, des moqueries  des autres, des rejets de sa famille et bien plus encore…car elle a toujours gardé foi, foi en ce qu’on ne voit pas mais en ce qu’on ressent, là aussi il n’y a pas besoin de voir pour savoir….

Apres X années de combats, elle décida de créer un évènement afin de rassembler les personnes atteintes de la fibromyalgie et leurs proches pour les aider à comprendre ce qu’il ne se voit pas mais qui est bien réel. Elle était heureuse de cette belle journée, car c’était la nôtre à tous, et enfin pouvoir parler, pouvoir nous autoriser à extérioriser nos histoires, nos douleurs, nos pleurs…

Mais son plus beau cadeau ce jour-là du 12 mai 2015, pour la journée mondiale de la fibromyalgie. Elle vit son ancienne chef de service après plus de 15 ans. Qui lui dit : «  quand est jeune on est con et en prenant de l’âge on devient plus sage. Ce que je n’ai pas su comprendre et voir il y a bien longtemps, je le regrette, je vous demande pardon et je me devais d’être à vos côtés aujourd’hui ». Ma chef n’avait même pas besoin de continuer, je l’ai attrapé dans mes bras, on a pleuré et le plus grand bonheur c’est qu’aujourd’hui elle est à mes côtés et elle sait que ce n’est plus dans la tête mais bien une maladie invalidante….merci , merci  1000 fois MADAME, car j’ai toujours eu un profond respect pour vous et vous restez une grande Dame, où d’autres m’ont tourné le dos, vous, vous êtes là et ça c’est beau et c’est mon cadeau….Alors mon histoire n’est-elle  pas belle ????

A ma chef de service avec tout mon amour et mon affection sincère…elle se reconnaitra.

Votre petite florence

Scan0001

 

Processing your request, Please wait....

One thought on “Bonjour à tous, mes amis…

  1. EYSSARTIER Jacques.

    Une histoire vraie, triste au début qui se termine de la meilleure des façons…quand 2 personnes sont intelligentes et elles le sont, je peux témoigner, les connaissant toutes deux, tout s’arrange un jour ou l’autre! elles avaient juste rendez-vous ! quand vous aimez quelqu’un d’amitié ou d’amour ne pas hésiter à l’exprimer…bisous à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>