Le soir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le soir,
Quand vient le soir,
où j’entends le chant des grillons,
où le noir devient presque rassurant, presque enveloppant,
je me retrouve face à moi-même.
Et je peux lâcher prise.
Quand le cœur est trop lourd,
quand les douleurs m’ont porté toute une journée,
quand j’ai eu tant de choses à mener.
Non, je ne suis pas surhumaine !
mais reconnaissante d’être vivante,
ainsi de pouvoir servir au mieux ici-bas.
Car je ne suis qu’éphémère et grain de poussière je retournerai au sein de Dame Mère…
Alors, j’ai parfois envie de pleurer, de me vider, de tout lâcher de ce qui m’a tant pesé,
car on m’a appris qu’il est humain et normal de verser des larmes.
Pardonne moi, Papa, je ni arrive pas,
mon océan c’est transformé en désert,
non pas parce que je ne peux plus mais parce que je ne veux plus.
Trop de douleurs, trop de souffrance, trop d’injustice et encore tellement aujourd’hui.
Mais ce n’est pas parce que je ne le fais pas, que mon cœur ne saigne pas.
Ne t’inquiètes pas, je garde la foi plus que jamais et l’espoir,
non pas en la loi des hommes,
mais en la justice divine.

Processing your request, Please wait....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>